Prestation drone au M600 en Camargue, pour Fujifilm UK!

Un tournage drone dans les marais de Camargue, pour un nouveau boitier Fujifilm ! 

A peine lancé, le réseau HOsiHO Drone Network trouvait un premier client pour deux de ses membres !

C'est en décembre 2017, que Chris Turner contacte le réseau HOsiHO pour une demande ultra-confidentielle qui mènera nos deux opérateurs à signer un protocole de non-divulgation (le fameux NDA = Non-Disclosure-Agreement).

La demande est singulière car il s'agit de faire des images aériennes par drone avec un tout nouveau boitier Fujifilm X-H1 dont quasiment personne ne sait grand-chose.

L'idée étant de réaliser en Camargue, des vidéos aériennes en 4K avec l'appareil X-H1. Un boitier qui sera lancé 2 mois plus tard par la marque nippone d'appareils photos et de caméras vidéos et dont les images drone composent la moitié du clip publicitaire.

Paul Mathon (Drone-Ardèche) pilotant le M600 pour un dernier vol au sunset avec le Fujifilm X-H1

Ainsi, nos deux exploitants vont alors travailler de concert avec Fujifilm UK pour lui apporter toute leur expertise en matière de prises de vues aériennes par drone :

  • Drone-Pictures (région Paca) pour le choix des focales, le cadrage, les réglages du boitier, sans oublier sa parfaite connaissance du terrain du fait de sa proximité avec la Camargue.

  • Drone-Ardèche (région Rhône-Alpes) pour l'adaptation du boitier sur la nacelle Ronin-MX du drone gros porteur M600, la gestion des autorisations de vol avec la base aérienne BA125 d'Istres, et bien-sûr le pilotage de la machine.

Nacelle Ronin-MX embarquant un boitier Fujifilm H-X1 avec un Fujinon XF 14mm/2.8

19 décembre 2017, 8h00 : quelque part en Camargue, non loin des Saintes-Maries-de-la-mer, Sami Sarkis, cadreur, prend connaissance du boitier Fujifilm X-H1, tandis que Paul Mathon, pilote, assemble le monstre qui le fera voler : le drone hexacoptère DJI M600. Le montage sur la nacelle Ronin-MX ne posera aucun souci.

Avant décollage, debrief avec le réalisateur

Chris Turner, le réalisateur du film pour Fujifilm UK, donnera alors ses indications au binôme télépilote et cadreur.

Dans un premier temps, ce dernier souhaite des belles vues des marais au lever du soleil et quelques paysages emblématiques de cette Camargue sauvage : eau, roseaux, vastes étendues inhabitées, …

L'après-midi sera plus sportive, avec au programme le suivi par drone d'une dizaine de chevaux camarguais lancés au galop dans les marais et encadrés par trois Guardians. Cavalcades photographiées par Chris Weston, photographe animalier de renom.

Le menu alléchant avait finit d'exciter nos deux créatifs avides de nouvelles images hors des sentiers battus. Ce tournage s'annonçait pour le mieux, et la confiance aveugle que leur témoignait le client en était un gage de plus !

Seule ombre au tableau : il n'y a pas eu de lumière du soleil de toute la matinée. Pire, la pluie fine et incessante condamna l'équipe drone à de longues heures d'attentes dans une voiture, placée en stand-by.

Chacun guettant le moindre indice positif dans un ciel gris uniforme.

Ne jamais oublier que sous la pluie, ou le vent violent, un drone ne peut toujours pas voler !

Après la pluie, le beau temps. M600 paré au décollage !

Mais cette longue frustration finie par s'envoler, tout comme le drone, qui d'éclaircies en éclaircies, pu prendre les airs avec ce magnifique boitier.

Ainsi la mission confiée par Fujifilm à nos opérateurs pu alors se concrétiser par des vols précis, dans d'excellentes conditions, avec peu de vent et sans une goutte. Preuve s'il en est, que la prise de vues, qu'elle se fasse par drone ou au sol, obéit à un simple principe : la patience !

Aller chercher la plus belle image est la mission de tous nos opérateurs !

Le matériel n'est rien sans un brin de créativité et surtout une bonne dose de sérénité et d'optimisme.

L'après-midi avec le survol des chevaux Camarguais fut un grand moment, pas si facile à capturer, tant le tournage avec des animaux est par nature imprévisible. Seulement trois cavalcades étaient programmées, pas une de plus, sur un créneau de trente minutes. Les chevaux devant ensuite se reposer.

Entre la météo capricieuse, un soleil se jouant des opérateurs, un réalisateur à ne pas décevoir, une marque prestigieuse à satisfaire, et des chevaux imprévisibles, avouons que le challenge était conséquent et que la chance fut au rendez-vous de ces professionnels qui ont su ne pas rater une séance inratable. Tout simplement.

Bravo à eux et merci à Fujifilm pour sa confiance !

Pour cette prestation drone, les moyens suivants ont été mis en œuvre par les deux opérateurs de notre réseau :

  • Dans les airs : Le drone DJI M600 homologué S1-S2-S3 en double opérateur muni d'un nacelle Ronin-MX capable d'emporter quasiment tous les types de boitiers photos reflex, et certaines configurations de caméras cinéma type BlackMagic, Red, ou Arri

  • Sous le drone: Un boitier vidéo/photo Fujifilm X-H1

  • Au sol : deux retours en vidéo HD sur les iPad 10 pouces et 10 packs de six batteries chargées à bloc

  • En moyens humains, deux opérateurs professionnels : un télé-pilote de drone en binôme avec un cadreur

  • Prestation de prise de vue tournée sur une journée

Drone-Pictures opère pour le réseau HOsiHO Drone Network dans le sud de la France, et particulièrement en Provence et sur la Côte d'Azur dans les départements suivants:

84 - Vaucluse
83 - Var
13 - Bouches-du-Rhône
06 - Alpes-Maritimes
05 - Hautes-Alpes
04 - Alpes-de-Haute-Provence

Drone-Ardèche opère pour le réseau HOsiHO Drone Network dans la région Rhône-Alpes et particulièrement dans les départements suivants:

69 - Rhône 
43 - Haute-Loire 
42 - Loire
38 - Isère
26 - Drôme
07 - Ardèche
73 - Savoie